Présentation de la réserve de chasse

La réserve de chasse de Zéralda, établissement public à caractère administratif a été créée par décret n° 84-45 du 18 février 1984, modifié et complété par le décret n°07-09 du 11 janvier 2007. Elle s’étend sur une superficie de 1078 ha dont 460 ha représentée par la forêt domaniale d’Oued El Aggar située dans le territoire de Zéralda, 574 ha est représentée par des terrains de cultures et de maquis couvrant le territoire de Mahelma, Souidania, Staouéli et Rahmania; le reste est occupé par le territoire de Sidi fredj d’une superficie de 44 ha.

Historique:

La forêt domaniale de oued El-Aggar, dénommée jadis forêt de « Saint Ferdinand » fait partie du domaine forestier en vertu des dispositions de la loi du 16 juin 1851, corroborée par l’arrêté ministériel de soumission au régime forestier du 20 avril 1852. Sa superficie est de 460 ha 82are 94ca, composée essentiellement de Pin d’Alep, caroubier d’olivier et d’arbousier.

Elle fut classée comme parc national par arrêté gouvernemental du 08 novembre 1928. La quasi-totalité de cette forêt est artificielle d’où sont nom forêt des planteurs, les premiers travaux de reboisement ont été effectués en 1858 par des compagnies militaires spéciales dites « compagnie des planteurs ». Ils ont été terminés en 1908 par l’administration des eaux et forêt durant cette période 440 ha ont été couverts de plantation. Plusieurs espèces ont été introduites à savoir le Pin d’Alep, le chêne liège, l’eucalyptus, le frêne, les acacias, et plus récemment des cyprès et des peupliers.
Le 15 Août 1909, la quasi-totalité du massif (370ha sur 459 ha) était parcouru par le feu. La reconstitution en essences feuillue après recépage et la régénération naturelle du Pin d’Alep se sont fait spontanément dans d’assez bonnes conditions.

La forêt domaniale a connu des distractions successives des parcelles de son territoire de 1922 jusqu’au 1959 au profit de la commune de Zéralda. Sa superficie est réduite à 407,51 ha.

En 1969, elle a été choisie pour la création d’un territoire de chasse car elle présente de bonnes conditions naturelle et située aux alentours immédiats de la capitale.